rencontre metisse

Comment devenir SM en cinq leçons ?

Certes les fessées font mal, mais il faut voir le bon côté des choses. Pratiquer un SM constitue une recherche de plaisir, vous n’allez pas être satisfaite si vous donnez d’énormes importantes aux douleurs physiques.

Il est toujours dit que les femmes se regroupent en deux catégories : les clitoridiennes et les vaginales. En fait, il s’agit d’un classement erroné. Il sera plus exacte de prendre les groupements suivants : les dominatrices et les soumises. Savoir dans quelle catégorie vous vous situez est très importante. Vos fantasmes et vos envies les plus dissimulés se manifesteront une fois que vous savez ce que vous êtes. En effet, il y a des astuces et des techniques à appliquer pour être satisfaite de sa situation.

L’application de la fessée

Quand la femme crie en plein rapport sexuel, il arrive que l’homme lui pose une question du genre : « est-ce que je te fais mal ? ». Isabella Rossellini, a répondu : « Si tu le souhaite… », dans le film Blue Velvet quand son partenaire Kyle MacLachlan pose la question. Pour connaître la place que vous occupez, il faut analyser durant les ébats. En effet, vos fantasmes les plus dissimulés peuvent surgir à tout moment. Demander une fessée ou plusieurs fessées constitue la première leçon pour devenir SM. Quand votre partenaire accepte de taper vos fesses, vous avez réussi la leçon. Nombreuses situations peuvent se produire, soit il tape tout de suite, soit il attend, soit il caresse avant de taper.

Exécution des ordres

Devenir une maitresse sm signifie que vos rapports sexuels se dérouleront seulement dans votre lit. Vous allez faire preuve d’initiative et d’improvisation. Avec un string et un tabouret, vous pouvez tenter de nouvelles expériences dans différents endroits de la maison. Quand votre partenaire vous donne un ordre, vous obéissez sans poser de question. S’il vous demande que vous le rejoigniez quelque part, mettez une tenue sensuelle. Faites des gestes incitant pour intensifier la stimulation de votre partenaire. En d’autres, vous allez vous comporter comme une petite garse avec lui. Si d’autres personnes vous remarquent en effectuant cela, ne soyez pas mal à l’aise et n’ayez pas honte. Sinon vous n’allez pas réussir à atteindre votre objectif. Sentez-vous fière de prendre plaisir.

S’offrir une cravache

Il s’agit d’un matériel très symbolique du SM. Recevoir et donner de la fessée est excitant mais pour plus d’intensité et de virilité dans la pratique, montez l’ambiance en utilisant une cravache. D’autres gadgets sexuels existent, mais ils vont participer au fur et à mesure que vous évoluez dans le jeu. L’achat d’un tel accessoire va mettre en épreuve votre détermination. En effet, durant l’achat, ne détournez pas les yeux du vendeur ou de la vendeuse, ce qui saurait un signe de timidité et de mal à l’aise.

Entamer le bondage

Dans cette partie, vous devez prendre en conscience que la relation entre vous et votre conjoint est devenu plus particulière. En effet, vous n’avez jamais été attaché avant durant un rapport sexuel. Désormais, vos membres seront alors bondés. Etre immobilisé va vous procurer plus de plaisir. Nombreux moyens peuvent vous attacher comme un foulard, une menotte, des cordes, …. L’essentiel que vous êtes figé même si vous pouvez les détacher aisément. Divers articles pour SM sont disponibles si vous n’avez pas assez d’imagination pour la pratique.

Se rendre dans les magasins SM

Il peut arriver que vous doutiez qu’un seul homme n’arriverait pas à vous faire soumettre. Même si cela n’a jamais été le cas, vous allez suivre la directive suivante : sortir en club SM. En premier lieu, vous allez vous habiller différemment en choisissant une tenue bien adaptée. En fait, vous aurez les mêmes styles de sous-vêtements mais le matériau et la couleur seront différents. Dans la ville existe différents magasins et clubs qui vendent des articles pour SM. Si vous avez le désir de devenir un SM mais que vous ne fournissez pas d’efforts, cette envie peut disparaître petit à petit.

Laissez votre commentaire à propos de cet article