rencontre metisse

Pourquoi l'amour entre un Blanc et une Noire est-il monstrueux ?

« Something New » est un film américain très intéressant qui parle de l’amour entre une femme noire et un homme blanc. Les principaux faits contenus dans le scénario ici sont :


• la vie sentimentale des femmes noires ayant « réussi » ;
• la relation amoureuse entre un blanc et une noire ;
• les entraves dans un couple quand on vient de deux univers différents ;
• le choix amoureux et l’influence du regard porté par la famille, les amis et la société.

Ce film m’a beaucoup touché, notamment par les nombreuses questions qui sont mise en avant sur la société mais aussi sur les valeurs.
Il est vrai que ce sont des questions que la plupart des gens connaissent très bien et qui peut parfois être barbant. Mais il est bon de savoir que s’ils en ont fait un film et que bon nombres de blogs se mettent aujourd’hui à parler des couples blancs - noirs qui désirent vivre tranquillement leurs amours, c’est que le malaise est bien présent dans la société dans lequel on vit et que l’on en parle pas assez. Il serait alors temps de mettre un peu les choses au clair.


Outre les différences qui peuvent être religieux, culturelles, … Je me suis toujours demandé où est-ce que le malaise fait vraiment mal dans le couple ?

Le malaise vient principalement de quelle communauté ? Doit-on la reprocher à la communauté Blanche ou à la communauté Noire ?
Comment se fait-il qu’actuellement, dans un monde dit « moderne » on se pose encore autant de questions, pourquoi cette différence de couleur est-elle si mal vue dans un couple ? On accepte pourtant l’existence de chose plus perverse comme : chaine porno, radio libertine … Mais on n’accepte pas l’amour, un sentiment réel.
Que reproche l’entourage d’une femme noire qui se met en couple avec un homme blanc ? Et inversement … Comment se fait-il qu’un homme noir qui sort avec une femme blanche est mal vu par sa communauté ?


Alors pour le bon désir de notre communauté respective, doit-on se plier à cette à ce « standard » de noirs avec des noirs et blancs avec des blancs au détriment de son propre bonheur, de ce que l’on veut réellement ?

Les critiques ne sont que des critiques et pourtant ceux qui s’y plient devront vivre avec le poids de leurs décisions toute leur vie. Quand on choisit de se donner volontairement cette limite, on choisit de renier notre propre bien être par la fermeture d’esprit.
La conjugaison entre noir et blanc ne veut pas dire que l’on renie ce que l’on est, il faut voir cela comme le fait de l’unir et de s’enrichir aussi par la même occasion des cultures et de l’histoire de l’autre.

Laissez votre commentaire à propos de cet article